Comment manger sainement : 10 façons de manger plus sainement chaque jour

Il existe une multitude de façons de manger sainement, et soyons honnête, il y a de quoi s’y perdre. Je vous délivre ici 10 manières d’adopter une alimentation plus saine sans pour autant faire la diète.

Manger sainement

Vous souvenez-vous quand tu vous étiez encore petit et que manger se résumait à ouvrir, mâcher et savourer ? Oui, c’était la belle époque. Une fois adulte, manger sainement ne semble plus aussi simple. Entre les modes diététiques, les tendances gourmandes et une liste toujours plus vaste d’aliments magiques, bien manger est devenu, bien, bien, compliqué.

En réalité, apprendre à manger sainement n’est pas si compliqué que cela en a l’air. Ce qui est important, c’est de s’en tenir à l’essentiel, ce qui est facile à faire avec ces 10 conseils. Ils vous montreront comment manger sainement de façon ludique et amusante.

Pourquoi manger sainement ?

Voici six raisons de manger équilibré :

1. Augmenter la productivité

A l’instar d’une voiture, votre cerveau a besoin d’un carburant adéquat pour fonctionner efficacement. Lorsqu’il s’agit de votre emploi, le fait de travailler plus efficacement peut vous aider à gagner plus d’argent, puisque les personnes très performantes sont habituellement les premières à obtenir des promotions et des augmentations de salaire. J’ai souvent constaté un gain de productivité dans mes anciens boulots peu de temps après avoir amélioré mon régime alimentaire.

Dans quelle mesure une alimentation saine peut-elle aider ? Une étude de 2012 publiée par Population Health Management a révélé que le fait de mal se nourrir augmente de 66 % le risque de perte de productivité.

Une autre étude similaire a révélé qu’un mauvais régime alimentaire représentait le premier facteur de risque concernant la perte de productivité sur 19 facteurs de risque possibles, y compris le manque d’exercice, la douleur chronique et l’instabilité financière.

2. Économisez de l’argent

On a tendance à penser que manger plus sainement voir bio, couterait plus cher. C’est en partie faux, car les personnes qui consomment bio préparent des plats mijotés qui leur permettent de tenir plusieurs jours. La malbouffe (surgelés, fast-food et conserves) revient en général plus chère sur le long terme.

3. Bien se nourrir améliore l’humeur

Ce que vous mangez a un impact direct sur votre cerveau, y compris les parties qui régulent l’humeur.

Bien qu’il n’y ait pas un seul aliment qui agisse réellement comme un antidépresseur, le maintien d’une glycémie stable grâce à une alimentation régulière et adéquate vous aidera à vous sentir mieux au quotidien. Les aliments riches en vitamines et minéraux, comme les fruits, les grains entiers et les légumes, ont été associés à un risque global plus faible de dépression, tout comme les aliments riches en acides gras oméga-3, comme les noix, les saumon et autres poissons gras.

Le vrai bonheur ne réside pas seulement dans l’absence de dépression, mais aussi dans l’obtention d’un bien-être général.

Se nourrir sainement permet de disposer davantage d’énergie pour accomplir vos tâches quotidiennes, favorise une humeur plus stable, un meilleur sommeil, une diminution des douleurs articulaires et améliore la concentration.

Se nourrir correctement permet aussi réduire le stress. Lorsque votre corps est dans un état de stress chronique, votre corps est en état d’alerte, et certains aliments ont la capacité de modérer le niveau de cortisol, l’hormone du stress.

Certaines études ont montré que la consommation d’aliments contenant des acides gras oméga-3 et du magnésium peut aider à réduire les niveaux de cortisol. Une alimentation riche en protéines, y compris le poisson et les produits laitiers, peut aider à reconstituer les réserves de protéines et à maintenir les niveaux de cortisol à un bas niveau.

4. Réglementer le poids

La plupart des gens connaissent ce bienfait, mais il mérite quand même une place dans cette liste. Même si ce n’est que de 5 à 10 %, la réduction du poids corporel peut abaisser la tension artérielle, améliorer le taux de cholestérol et diminuer le risque de diabète de type 2.

Des choix simples et sains comme remplacer les boissons gazeuses par de l’eau, choisir des légumes et commander une salade à la place des frites vous aidera non seulement à perdre du poids, mais aussi à économiser de l’argent.

5. Se nourrir correctement améliore la santé

Attention, ce n’est pas parce qu’on est mince qu’on est en bonne santé, ainsi une bonne alimentation peut améliorer la santé des personnes minces parfois drogués à la malbouffe. Vous pouvez considérer la malbouffe comme tout ce qui est riche en calories et pauvre en micronutriments comme les vitamines et les minéraux. Cela comprend les aliments gras comme les frites et les boissons gazeuses.

Si vous manquez une trop grande quantité de vitamines et de minéraux dont votre corps a besoin, vous risquez de mourir prématurément.

6. Vivre plus longtemps

Les mêmes maladies qui vous font vous sentir mal et coûtent beaucoup d’argent peuvent aussi réduire votre espérance de vie. Selon une étude Américaine, un régime alimentaire composé de fruits et de légumes, combiné à l’exercice physique, a été associé à l’allongement de l’espérance de vie de femmes de 70 ans.

D’autres études ont montré des associations similaires entre une vie plus longue et la restriction calorique ou la consommation d’un régime méditerranéen, qui comprend beaucoup de fruits, de légumes et d’acides gras oméga-3 provenant du poisson et de l’huile d’olive. Peu importe lequel, un régime alimentaire sain peut jouer un rôle important dans la durée de votre vie.

10 façons pour se nourrir sainement

1. Embarquez avec le régime méditerranéen.

Mangez comme un touriste en Grèce. Le coucher de soleil depuis votre bureau n’est pas aussi magnifique que celui d’une plage égéenne, mais une assiette de poisson grillé et de légumes frais et un verre de vin est tout aussi délicieux chez vous qu’à Athènes. Selon des études récentes, tous les gras, minéraux et antioxydants présents dans les aliments méditerranéens comme l’houmous, l’huile d’olive et la feta peuvent aider à réduire le risque de maladies cardiaques.

2. Vérifiez l’étiquette nutritionnelle avant d’acheter.

Le front d’un emballage, c’est de la publicité ! 🙂 Retournez-le pour connaître la vraie histoire. Plus il y a d’ingrédients, plus il est probable qu’il ait visité quelques usines de transformation où des ingrédients chimiques additionnels ont été ajoutés. De plus, vérifier l’étiquette est un excellent moyen de savoir s’il y a des ingrédients inutiles dans quelque chose qui semble sain. Parce que, non, le pain n’a pas besoin de sucre ajouté.

3. Mangez des aliments entiers, c’est-à-dire des aliments que vous pourriez faire pousser

Une pomme de terre vient du sol, un œuf d’une poule. Les aliments non transformés et entiers vous procureront le plus de bienfaits. Le traitement élimine les nutriments tels que les antioxydants et les fibres. Bien entendu, il n’y a rien de mal à se laisser aller à l’envie occasionnelle d’un plat chimique transformée (il est difficile parfois de résister à un paquet de chips barbecue Brets !). Mais si vous essayez d’effectuer des achats plus sains, soyez à l’affût des produits qui n’ont subi qu’une transformation minimale.

4. Mangez des aliments croquants.

Plus vous mâchez longtemps, moins vous aurez besoin de manger pour caler votre estomac.

A la place des chips, optez pour des pommes, carottes, concombres, du céleri, des pois cassés ou des noix. De plus, des légumes encore croquant comme la carotte indique qu’ils sont encore frais et pleines de fibres et nutriments.

5. Mangez avec plus d’attention.

Lorsque vous vous asseyez pour déguster un bon plat, essayez de savourer chaque bouchée. Surtout les premières bouchées, car ce sont celles que vous allez apprécier le plus. En effet, il y a une atténuation des papilles gustatives après les premières bouchées. Ce n’est pas la seule raison d’y aller doucement lorsque vous mangez. Comme dit précédemment, Il faut environ 20 minutes à votre cerveau pour réaliser que votre estomac est plein. Si vous vous jetez sur la nourriture comme si c’était votre dernier jour, il y a de fortes chances que vous vous retrouviez à manger trop pour avoir au final cette désagréable sensation d’exploser. Je vous aurais prévenu. 🙂

6. Buvez plus d’eau.

Bien s’hydrater aide votre corps à fonctionner correctement et à ne pas trop vous goinfrer. Mais ce n’est pas seulement le fait de rester hydraté qui vous empêche de trop manger. Il arrive parfois que vous ayez faim alors qu’en fait, vous avez soif. Fondamentalement, il n’y a pas de mal à boire jusqu’à 2litre d’eau par jour. La moyenne recommandée est de 1,5 L par jour pour favoriser le bon fonctionnement de votre organisme.

7. Ne sautez pas de repas.

Manger régulièrement tout au long de la journée permet au métabolisme de fonctionner à pleine vitesse, d’éviter les baisses d’énergie, de maintenir sa concentration. Manger trois fois par jour, en grande quantité le matin, correctement le midi et léger le soir.

Si vous manquez de glucides, votre taux de sucre dans le sang baissera probablement, ce qui pourrait vous donner l’impression d’être paresseux et fatigué.

8. Oui aux collations.

Entre les repas, allez-y et prenez une petite collation. Bien sûr, vous voudrez être attentif au type de collation que vous choisirez. Beaucoup de diététiciennes expliquent que les repas légers riches en protéines, en fibres et en glucides complexes vous donneront l’énergie dont vous avez besoin pour passer la journée et vous garder rassasié d’un repas à l’autre.

D’autre part, évitez les collations riches en glucides et sucres raffinés tels que les bonbons qui vous apporteront une hausse soudaine de sucre dans le sang.

9. Gardez des collations saines à portée de main.

La façon la plus facile de s’assurer que votre grignotage entre les repas reste sur la bonne voie est d’avoir des collations saines à portée de main. Vous pouvez garder des denrées non périssables dans les tiroirs de votre bureau, ou des barres énergétiques dans votre sac. Chez vous, vous pouvez préparer à l’avance et garder un bol de fruits frais dans votre frigo à la moindre petite faim entre les repas.

10. Déplacez ou supprimez votre placard à goûter.

Se résoudre à ne plus jamais manger un bonbon ou gâteau sucré demande beaucoup d’efforts et peut créer un sentiment de privation. Une résolution plus réaliste serait de créer un environnement dans lequel vous pouvez consommer moins de sucreries sans avoir à compter uniquement sur votre volonté. Si vous n’avez qu’à marcher jusqu’à votre placard, vous attraperez une friandise et l’attaquerez.

La solution est supprimer ou de déplacer vos friandises dans un endroit scellé ou difficile d’accès. La paresse triomphera. Oui, parfois la paresse est une bonne chose !

Qu'en avez-vous penser ? Donnez votre avis en dessous

      Laisser un commentaire

      11 − 11 =

      Blog des astucieuses
      Partagez
      Tweetez